Étiquettes

, , ,

Mes deux grands-pères ont fait la guerre 14-18. Mon grand-père paternel, Armand Morisset, né en 1892 à Saint-Laurs, est parti faire son service militaire en octobre 1913. En mai 1914 il est incorporé au 49e Régiment d’artillerie basé à Poitiers et c’est avec ce régiment, dans la 9e batterie-matricule 570, qu’il quitte Poitiers le 6 août 1914.
En mars 1915, il est en Belgique près d’Ypres. Si aucune lettre ne nous est parvenue sur son quotidien pendant cette période, d’autres récits nous donnent une idée des conditions de vie, comme celui de Jean Lefort qui arrive sur ce front le 14 février 1915 (49e RA – 5e batterie), il écrit dans son journal : « Moi je suis versé à la 5e batterie. Il y a 50 cm de boue…. C’est la dernière des misères ». Le 8 mars 1915 Armand Morisset est blessé à Zillebeke, il souffre de « plaies ouvertes à l’épaule et au coude droit ». Alors qu’il va être évacué, ses camarades lui disent « Armand la guerre est finie pour toi ! »  Hospitalisé à Deauville, à l’hôpital N°16, il y demeurera du 10 mars au 9 juin 1915, avant de rejoindre le front pour de longs mois encore.

Armand Morisset, guerre 14-18, Hôpital militaire, Deauville

Armand Morisset, assis second en partant de la gauche. Archives familiales

Advertisements