Étiquettes

Le 26 mars 1634, après 9 années de mariage, Anne du Verger décède à Chanteloup, laissant seul son mari, François Gentet, seigneur d’Estries et des Forges, écuyer de la maison du Roi avec leurs 6 enfants. Celui-ci aurait sans doute pu se remarier avec quelqu’un de son rang, comme cela était la règle. Il a préféré vivre une relation amoureuse avec sa servante au nom prédestiné, Cécile Lamoureux.

Une tolérance certaine devait exister autour de ce couple dans le village de Chanteloup, puisque 6 enfants au moins sont nés de cette union et que l’on retrouve l’acte de baptême de 5 d’entre eux dans les registres paroissiaux entre 1641 et 1647. Ces actes se révèlent très pudiques (mais de plus en plus précis toutefois) sur les circonstances des naissances de ces cinq enfants :

  • Françoise, le 30/11/1641 : « …a été baptisé par moi prêtre curé soussigné une fille dont le père est inconnu. La mère s’appelle Cécile Lamoureux… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 121)
  • Louis, le 1/3/1643 : « …a été par moi prêtre et curé baptisé dont le père est inconnu. la mère s’appelle Cécile Lamoureux… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 127)
  • Marie, le 03/02/1644 : « …fut baptisé par moi prêtre curé soussigné une fille dont le père m’est incertain. La mère s’appelle Cécile Lamoureux, servante domestique en la maison d’Estries… »
baptême_Chanteloup_XVII

AD79 Chanteloup BMS 1613-1668, vue 133

  • François, le 02/06/1646 « …fut baptisé un enfant de Cécile Lamoureux, servante domestique chez monsieur d’Estries… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 146)
  • François, le 30/07/1647 : « …par moi prêtre et curé soussigné baptisé un enfant dont le père est incertain, la mère s’appelle Cécile Lamoureux, servante domestique de la maison d’Estries… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 153)

D’inconnu, le père est donc devenu incertain et les précisions sur la fonction et la résidence de Cécile Lamoureux finissent de lever le doute sur les paternités.

François Gentet décède le 26 août 1650 à Chanteloup. Les enfants légitimes de François Gentet gardent le statut du père et deviennent, pour les garçons, écuyers du Roi. Quant aux enfants illégitimes dont on peut suivre la trace, ils portent ensuite le patronyme de « d’Estries ». Cécile Lamoureux vit longtemps pour l’époque et peut ainsi connaître le mariage de son fils Louis d’Estries, sergent royal, avec Marie Richeteau, celui de sa fille Marie d’Estries avec Jacques Bonnin, tailleur d’habits et celui d’une autre fille Jeanne d’Estries avec François Deboeuf. Elle s’éteint le 8 février 1682 à Chanteloup, âgée de 70 ans.

Publicités