Amours ancillaires à Chanteloup

Le 26 mars 1634, après 9 années de mariage, Anne du Verger décède à Chanteloup, laissant seul son mari, François Gentet, seigneur d’Estries et des Forges, écuyer de la maison du Roi avec leurs 6 enfants. Celui-ci aurait sans doute pu se remarier avec quelqu’un de son rang, comme cela était la règle. Il a préféré vivre une relation amoureuse avec sa servante au nom prédestiné, Cécile Lamoureux.

Une tolérance certaine devait exister autour de ce couple dans le village de Chanteloup, puisque 6 enfants au moins sont nés de cette union et que l’on retrouve l’acte de baptême de 5 d’entre eux dans les registres paroissiaux entre 1641 et 1647. Ces actes se révèlent très pudiques (mais de plus en plus précis toutefois) sur les circonstances des naissances de ces cinq enfants :

  • Françoise, le 30/11/1641 : « …a été baptisé par moi prêtre curé soussigné une fille dont le père est inconnu. La mère s’appelle Cécile Lamoureux… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 121)
  • Louis, le 1/3/1643 : « …a été par moi prêtre et curé baptisé dont le père est inconnu. la mère s’appelle Cécile Lamoureux… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 127)
  • Marie, le 03/02/1644 : « …fut baptisé par moi prêtre curé soussigné une fille dont le père m’est incertain. La mère s’appelle Cécile Lamoureux, servante domestique en la maison d’Estries… »
baptême_Chanteloup_XVII
AD79 Chanteloup BMS 1613-1668, vue 133
  • François, le 02/06/1646 « …fut baptisé un enfant de Cécile Lamoureux, servante domestique chez monsieur d’Estries… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 146)
  • François, le 30/07/1647 : « …par moi prêtre et curé soussigné baptisé un enfant dont le père est incertain, la mère s’appelle Cécile Lamoureux, servante domestique de la maison d’Estries… » (AD79 BMS Chanteloup 1613-1668 vue 153)

D’inconnu, le père est donc devenu incertain et les précisions sur la fonction et la résidence de Cécile Lamoureux finissent de lever le doute sur les paternités.

François Gentet décède le 26 août 1650 à Chanteloup. Les enfants légitimes de François Gentet gardent le statut du père et deviennent, pour les garçons, écuyers du Roi. Quant aux enfants illégitimes dont on peut suivre la trace, ils portent ensuite le patronyme de « d’Estries ». Cécile Lamoureux vit longtemps pour l’époque et peut ainsi connaître le mariage de son fils Louis d’Estries, sergent royal, avec Marie Richeteau, celui de sa fille Marie d’Estries avec Jacques Bonnin, tailleur d’habits et celui d’une autre fille Jeanne d’Estries avec François Deboeuf. Elle s’éteint le 8 février 1682 à Chanteloup, âgée de 70 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

Chroniques d'antan et d'ailleurs

Voyages sur les traces des ancêtres de mes enfants

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :