Décès mystérieux à Pissote

Les recherches généalogiques nous font parfois découvrir des actes étonnants. C'est le cas de Louis Saint-Laus qui est décédé à Pissote, en Vendée, le 14 mai 1793. Jusque là rien d'anormal, mais c'est la date de la déclaration de décès qui surprend. En effet, il meurt au mois de mai et ce n'est que le... Lire la Suite →

Publicités

Mémoire curieux pour la postérité à Fenioux

L'hiver 1708-1709 fut un des plus rigoureux qu'a connu la France et les prêtres ont parfois témoigné du froid et de ses conséquences. Comme celui le Chanteloup, le curé de Fenioux rend compte dans ses registres de ces "choses surprenantes extraordinaires et mêmes impossibles." L'hiver 1709 est aussi appelé « Grand Hiver » puisque le froid intense... Lire la Suite →

Exercices scripturaux à Amailloux

Cette page, découverte au hasard de recherches dans un registre de la paroisse d'Amailloux, date de 1688. Elle est touchante car elle rappelle les exercices d'écriture de l'enfance et, en plus pour moi, la pratique de mon métier d'instituteur. Est-ce le prêtre ou bien est-ce plutôt un enfant qui s'est entraîné à faire ces lignes... Lire la Suite →

Année remarquable à Chanteloup

À la fin de l'année 1709, Brunet, le curé de Chanteloup s'autorise pour une fois de rajouter dans son registre d'actes religieux une note résumant l'année passée. "Il y a eu dans cette année 1709 quatre choses très remarquables, le grand froid, la disette de grain par conséquent la famine bien grande, plusieurs et grands... Lire la Suite →

Famille meunière à Sainte-Pezenne

Plusieurs familles de meuniers, installées au long de la Sèvre Niortaise, se retrouvent dans ma généalogie. C'est le cas de François Hurtault, fils d'un métayer, qui épouse en 1755 Marie Chenu, fille d'un meunier. D'abord chasse-mulet*, il devient meunier au moulin de Compéré puis au moulin d'Anne de Sainte-Pezenne. Ces deux moulins à eau disposent... Lire la Suite →

Bocains réfugiés à Poitiers

Le drame que vivent les populations déplacées et que l'on voit tous les jours dans nos journaux n'est malheureusement pas nouveau et on peut en trouver la confirmation en remontant les générations. Cette situation, mes ancêtres Jacques Giret et son épouse Marie-Jeanne Bodin l'ont connue au moment des guerres de Vendée. En 1776, ils se... Lire la Suite →

Fille trouvée à Saint-Pompain

Une de mes ancêtres se nomme Marie Trouvé, ce nom assez fréquent est parfois donné à des enfants trouvés. J'ai découvert à la lecture de l'acte de son premier mariage, avec François Mudet en 1730 à Villiers-en-Plaine, que c'était bien le cas de mon aïeule. On peut y lire les mots "fille trouvée" ainsi que... Lire la Suite →

Centenaire imaginaire à Pugny

Le 30 janvier 1809, "sur une heure de l'après-midi", une de mes aïeules, Catherine Martineau, veuve Auger, meurt dans sa maison de Pugny. 2 de ses petits-fils déclarent le décès. A deux endroits de l'acte, son âge est donné : 115 ans !!! Elle serait donc née en 1694. Elle paraissait sans doute très vieille,... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

Chroniques d'antan et d'ailleurs

Voyages sur les traces des ancêtres de mes enfants

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Parentajhe à moé

Ma généalogie en Poitou

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie ...

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :