Abjurations à Villiers-en-Plaine

Parmi toutes les provinces de France, c'est en Poitou que le pourcentage de protestants par rapport à la population est le plus fort au début du XVIIe siècle. Le sud des Deux-Sèvres, notamment le Mellois, en compte un grand nombre, mais on en trouve ailleurs dans le département, autour de Niort (la ville elle-même abrite... Lire la Suite →

Publicités

Révolution racontée à Rigné

Le hasard des recherches généalogiques fait parfois découvrir des écrits racontant des faits historiques. Ainsi, à la fin de 1789, Imbert, curé de Rigné (commune près de Thouars, rattachée en 1973 à Mauzé-Thouarsais) fait le bilan, dans son registre paroissial (BMS Rigné 1730-1792, vue 271), d'une année riche en évènements, racontés de façon assez fidèle... Lire la Suite →

Mourir en couche à Poitiers

Si mes ancêtres sont pour une large majorité des paysans, quelques uns font exception. Parmi eux, certains furent procureurs au siège présidial de Poitiers. C'est la cas des familles Damour et Le Berthon qui unissent deux de leurs enfants. Le dimanche 8 février 1654 à l'église Saint-Cybard à Poitiers, Foy Damour, mon ancêtre au si... Lire la Suite →

Vie brisée à Massiges

La commémoration du centenaire de la guerre 14-18 permet de se souvenir de ces millions de jeunes de tous pays partis au front, notamment de ceux qui y sont morts bien trop jeunes. Nous en avons tous dans nos familles et leurs noms, avec les années, s'effacent peu à peu des mémoires. Je veux, avec... Lire la Suite →

Mariage à Chanteloup renouvelé à Fenioux

À partir de la période révolutionnaire, les mariages doivent aussi être des actes d'état civil. Cependant, il n'était sans doute pas facile pour les futurs mariés de reconnaître le mariage civil comme l'équivalent de la cérémonie religieuse. Certains d'entre eux acceptaient de se conformer aux nouvelles règles mais trouvaient ensuite un prêtre pour les marier religieusement.... Lire la Suite →

Prêtre anti-huguenot à Moncoutant

Entre septembre 1685 et janvier 1686, on constate, dans le registre de la paroisse de Moncoutant, un nombre massif d'abjurations, forcées, liées sans doute aux dragonnades*, puisque pas moins de 370 personnes, hommes et femmes de tous âges, sont concernées en moins de 4 mois. La formule de l'acte, toujours identique, est assez longue à... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

Chroniques d'antan et d'ailleurs

Voyages sur les traces des ancêtres de mes enfants

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Parentajhe à moé

Ma généalogie en Poitou

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie ...

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :