#challengeaz : KORF KORF KORF

korf_korf_korf
dessin extrait de « Billy Bat 14 » de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki (éd. Pika)

« KORF KORF KORF » Le poumon vous dis-je !

C’est une cause de mortalité fréquente relevée par le curé pointilleux de Terves (Deux-Sèvres) entre 1645 et 1667. Sur 330 décès dont il précise la cause, les maladies qui affectent le poumon ou la poitrine sont citées 47 fois, presque autant que l’hydropisie (œdème généralisé) qui est mentionnée 53 fois. Au XVIIe siècle, la médecine est loin de la science actuelle, elle décrit les symptômes des maladies, faute d’en trouver les causes ou les remèdes. C’est pourquoi il est difficile de savoir si tous ces futurs mourants avaient vraiment une pathologie pulmonaire (bronchite, asthme, pneumonie…) ou s’il s’agit de l’évolution d’une autre maladie (la pathologie est parfois associée à une autre : hydropisie, rougeole, fièvre, pleurésie…). Le prêtre utilise donc les termes de l’époque qui ne correspondent pas aux connaissances d’aujourd’hui :

  • « fluxion de poitrine » 20 fois (pneumonie peut-être)
  • « mort du poumon » ou « pulmonique » 15 fois
  • « ayant craché le poumon » 8 fois (le malade crache sûrement du sang)
  • « mort de la poitrine » 4 fois

Comme j’aime bien les statistiques et même si l’échantillon est assez petit (47), j’ai essayé de dégager quelques réalités :

graphique_mortalité_âge_Terves_XVII
La force de l’âge ne protège pas des maladies pulmonaires
graphique_mortalité_sexe_Terves_XVII
Les 2 sexes sont à peu près également touchés
graphique_mortalité_saison_Terves_XVII
Les saisons influent sur le nombre de décès

La durée de la maladie pulmonaire est précisée pour 3 défunts (une semaine, un an, et 18 mois).

Voilà, je ne suis ni médecin, ni historien, je ne me risquerais pas à une analyse plus poussée mais il y aurait sans doute à faire sur les causes de la mortalité autrefois. Par contre, je suis daltonien, ce qui explique les « jolies » couleurs des graphiques (que je suis très fier d’avoir appris à faire tout seul comme un grand, spécialement pour cet article).

2 commentaires sur “#challengeaz : KORF KORF KORF

Ajouter un commentaire

  1. Tres bien fait et belles couleurs! La preponderance des deces dans la tranche 30-39 ans pourrait indiquer que les chefs de familles qui travaillent dur, par n’importe quel temps pour soutenir leurs familles etaient victimes du mauvais temps, allergies qui tournent mal, fatigue extreme qui sappe le systeme immunitaire…..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

Chroniques d'antan et d'ailleurs

Voyages sur les traces des ancêtres de mes enfants

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :