Mots-clefs

,

8 décembre 1827 : naissance de Victor Poirier

Carte postale ancienne

J’ai bien conscience que pour préparer Noël, il aurait mieux valu que le nouveau-né du jour porte le nom d’un autre arbre que poirier, sapin par exemple… Heureusement, pour rattraper cela, j’ai trouvé une carte postale ancienne d’un poirier taillé en pyramide variété « nouveau Poiteau », haut de 5 mètres. Couvert de fleurs blanches, on jurerait qu’il s’agit d’un sapin de Noël sous la neige.

AD 79 Combrand naissances 1803-1835, vue 152/208

AD 79 Combrand naissances 1803-1835, vue 152/208

Le 8 décembre 1827 à 5 heures du soir, Marie Deguil, 35 ans, accouche d’un petit garçon dans sa demeure de la Martrière de Combrand (Deux-Sèvres). Son mari, Jean Poirier, cultivateur de 41 ans, déclare la naissance le lendemain en mairie : il lui donne le prénom de Victor Augustin. Le 5ème enfant d’une fratrie de 8 va grandir, puis travailler avec son père, jusqu’à son mariage avec Marie-Louise Daguisé en 1859. Il a 31 ans, elle en a 23. Le couple reste 3 ans dans la ferme familiale de Combrand mais l’exploitation est sans doute trop petite. Il y a encore les parents de Victor qui sont toujours actifs et c’est le fils aîné, Jean, qui doit succèder à son père sur l’exploitation. Victor part donc, avec femme et enfants (2 sont nés), s’installer à 10 km de là, dans une autre ferme, celle de Bois-Maurice sur la commune de Montigny. Marie-Louise donne naissance à 4 autres enfants, dont mon aïeule, la petite dernière, Alphonsine. Et Victor Poirier ne quittera plus cette ferme où il mènera une vie sans doute laborieuse et, je l’espère, heureuse jusqu’à sa mort, en 1901, âgé de 73 ans.

Publicités