Étiquettes

,

Dans le cadre professionnel, j’ai assisté en fin d’année dernière à une formation à la BNF sur la FRBRisation. Derrière ce terme barbare se cache l’avenir des catalogues de bibliothèques et, au-delà, l’avenir de tous les catalogues et de toutes les recherches, dont les recherches généalogiques.

Je ne vais pas aborder ici la FRBRisation mais vous parler du site data.bnf qui nous a été présenté rapidement ce jour-là.
J’avoue que, même si je le connaissais, je n’avais pas conscience de toutes les possibilités offertes, notamment aux généalogistes. Et, comme les données qui s’y trouvent sont sous licence ouverte, on peut les réutiliser librement.
Il faut savoir qu’il s’agit d’un site en constante évolution. Voici comment le présente la BNF (pour ceux qui veulent en savoir plus je vous invite à consulter l’article dans sa totalité) :

Mis en ligne en 2011, data.bnf.fr permet de rendre les ressources de la BnF plus visibles des internautes et plus utiles sur le web. Ce site s’inscrit dans une démarche de la BnF d’ouverture des données et d’adoption des standards du web sémantique. data.bnf.fr couvre aujourd’hui une partie des ressources de la BnF, et poursuit son développement et son accroissement.

J’espère ne pas faire redite avec des articles déjà écrits par d’autres mais j’avais envie de vous montrer rapidement toutes les possibilités offertes par data.bnf.
Je vous propose un exemple de requête sur Coulonges-sur-l’Autize (autrefois Coulonges-les-Royaux) dans les Deux-Sèvres, à la limite de la Vendée, un lieu où je vais souvent pour ma généalogie.
Partons de la page d’accueil de data.bnf

databnf1

Voici les résultats proposés :

databnf2

On vous propose : 2 thèmes, 1 lieu, 3 périodiques.
Le premier thème renvoie vers des notices autorité de la BNF et n’offre pas spécialement d’intérêt pour le généalogiste.

Le second thème propose deux ouvrages sur Coulonges de Michel Montoux et fait un lieu vers cet auteur.
On découvre alors d’autres titres de l’auteur ainsi qu’un lien internet (malheureusement introuvable) signalant qu’il a publié une trentaine d’ouvrages.

Pour ma part j’utilise régulièrement ses écrits, notamment une monographie sur Saint-Laurs (commune du canton de Coulonges-sur-l’Autize) où se trouve une grande partie de ma famille.

Le lieu

databnf3

La carte propose 9 documents rattachés à des lieux proches de Coulonges. C’est le cas de St-Laurs, Ardin…

Ici on trouve de nombreuses cartes (des liens INSEE notamment que je ne maîtrise pas trop !). Mais on y trouve aussi les auteurs nés ou morts sur la commune.

Les périodiques

Les 3 titres de périodiques ne sont pas numérisés, cependant ils me signalent l’existence de revues locales, vous aurez peut-être la chance d’en trouver que vous ne connaissez pas.

Mais revenons au lieu. Si on élargit un peu l’image on voit cela :

databnf4

Intéressons-nous à la partie droite de la page. L’ensemble de la colonne nous propose une interrogation plus large.

Commençons avec ce qu’on trouve dans la zone sur fond bleu. Nous sommes toujours dans data.bnf où nous pouvons interroger les auteurs reliés, les périodiques, les auteurs nés à Coulonges et les documents publiés à Coulonges.

À noter que sur les périodiques, on trouve 1 quatrième titre « Le divan », lequel est numérisé dans Gallica. Une nouvelle source pour la découverte de l’histoire locale !

Plus bas, on a accès aux autres ressources de la BNF. L’interrogation de Gallica est complémentaire puisqu’elle signale tous les ouvrages numérisés mentionnant Coulonges-sur-l’Autize.

Dans le cas de ma requête, il faut la doubler avec Coulonges-les-Royaux, l’ancien nom qui donne d’autres résultats dans la base.

Quant aux sites extérieurs proposés, si Europeana ne donne rien pour ma recherche, c’est une source à ne pas négliger puisque c’est l’équivalent européen de notre Gallica.
Par contre, Wordcat permet de trouver d’autres ouvrages locaux ou départementaux. Rien d’étonnant à cela puisque Wordcart est le plus grand catalogue en ligne du monde !

Enfin, on termine avec les sites extérieurs : plusieurs sites de cartes, l’INSEE et… Wikipédia qui propose tous les articles qui m’intéressent dans l’encyclopédie collaborative. Cela est complété par la possibilité d’effectuer la même recherche dans les sites-frères, Wikibooks et Commons notamment.

Un article un peu long, sur un site que vous connaissez peut-être, mais il me semblait intéressant de l’évoquer ici.
En effet, que ce soit avec data.bnf ou grâce aux liens extérieurs, on accède rapidement à un large choix de ressources pour faire avancer nos enquêtes généalogiques.

 

Publicités