C comme Christie

Littérature et généalogie
Le crime de l’Orient-Express : une enquête généalogique.

crime_orient_expressJ’ai remarqué que beaucoup de généalogistes aiment, à partir de la vie de leurs ancêtres ou d’archives, raconter des affaires criminelles. Je l’ai fait moi-même pour le challenge AZ de l’an dernier avec l’article PAN ! PAPAPAPAN ! PAN ! Jean-Michel (Maiores Nostri) nous offre régulièrement  des faits divers sanglants relevés dans la presse des siècles derniers comme Une fillette homicide. Je me rappelle aussi Lolo Heureuse (Un jour… une éternité…) qui nous a raconté avec Toi… ma tueuse le destin d’une infanticide… Cela donne parfois des billets qui évoquent le polar tel celui de Pauline (Canopée) dans L’attentat de la rue Saint-Nicaise.

Cet intérêt commun pour roman policier et généalogie s’explique par les nombreuses analogies entre les deux. Dans un domaine comme dans l’autre, il y a enquête et cette enquête concerne le passé. Nous sommes des détectives comme Miss Marple quand nous cherchons à découvrir la vie de nos ancêtres et qu’il nous faut remonter le temps. Et Hercule Poirot est généalogiste comme nous, surtout quand l’enquête tourne autour d’une famille liée par un secret profondément caché.

C’est le cas avec Le crime de l’Orient-Express, classique de la reine du roman policier, Agatha Christie. La victime, c’est Mr Ratchett, un riche Américain, dont le cadavre est retrouvé poignardé dans un wagon du célèbre train.


– La porte était fermée et la chaînette mise à l’intérieur, répéta Poirot. Ne s’agirait-il point d’un suicide ?
Le docteur grec fit entendre un rire sarcastique.
– Un homme se suicide-t-il en se donnant des coups de couteau en dix ou douze endroits ?


film_orient_express
Photo du film « Le crime de l’Orient-Express » de Sidney Lumet (1974)

Les suspects sont les autres passagers du wagon et l’enquêteur est donc Hercule Poirot. Pour débrouiller cette énigme, il va devoir mener un vrai travail de généalogiste : débusquer les nombreux liens familiaux ou professionnels qui unissent les voyageurs, découvrir un secret de famille pour, à la fin, résoudre l’enquête. Aux rares qui ne connaissent pas la solution du mystère, je ne veux rien révéler de plus. Agatha Christie a un certain sens de la famille, du moins dans ses livres, et il est peu fréquent que coupable et victime aient des liens familiaux entre eux. Mais elle a aussi beaucoup de talent et sait jouer avec les règles du roman policier tel qu’il était codifié à son époque. Dans ce livre, Hercule Poirot arrive à découvrir la vérité grâce à son enquête généalogique et Agatha Christie, la Reine du Crime, nous surprend une fois de plus.

15 commentaires sur “C comme Christie

Ajouter un commentaire

  1. Cette fois-ci je ne noterai pas ce livre sur ma liste des prochains achats … Je l’ai lu et relu de nombreuses fois ! 😉 Une des enquêtes d’Hercule Poirot que je préfère. Merci Raymond 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. Je m’inscris dans la droite ligne des commentaires précédents : j’avais adoré Le crime de l’Orient-Express, qui fait partie des livres d’Agatha Christie qui m’ont le plus marquée, avec Les dix petits nègres et La mort n’est pas une fin.

    Aimé par 1 personne

      1. Mon premier était La mort n’est pas une fin. Je retiens ABC contre Hercule Poirot : le titre ne me dit rien, je ne l’ai donc sans doute pas lu (j’en ai pourtant lu un sacré paquet…). Ah la la, un livre de plus sur la « pile à lire »^^

        Aimé par 1 personne

  3. Tout le monde l’aura lu… Sauf moi ! Eh oui, pourtant ce n’est pas faute d’avoir eu sous les yeux Agatha Christie, d’être un amateur du genre mais allez savoir pourquoi, je ne l’ai jamais lu. Du coup, à côté de mes livres de chevet actuel (dont l’excellent Wilderness de Lance Weller) je vais peut-être ajouter ce best seller !

    Aimé par 1 personne

    1. Sylvie me dit que ça doit être bien « Wilderness » (elle aime bien l’éditeur Gallmeister qui publie de la littérature américaine et du nature writing). Moi, je n’en ai pas lu. Je crois que je vais devoir rattraper aussi quelques lacunes en lecture !

      J'aime

      1. J’apprécie beaucoup l’éditeur aussi qui propose en format poche des bouquins vraiment esthétiques je trouve. Pour Wilderness, franchement un très bon moment de lecture. Je me plonge justement dans les histoires américaines avec une affection particulières pour les récits sur l’Ouest au XIXe siècle étant fasciné par cette époque et l’ambiance qui s’en dégage. D’où l’écho particulier d’ailleurs de l’histoire d’Etienne… #ToutEstLié 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :