H comme Hergé

Littérature et généalogie
Tintin et le secret de la Licorne : porter un regard de psychogénéalogiste.

secret_licorneIl peut sembler un peu paradoxal de vouloir discourir sur Tintin d’un point de vue généalogique. En effet, nous ne savons rien de la famille du jeune héros des lecteurs de 7 à 77 ans. Nous ne connaissons ni son nom, ni son prénom (Quentin, Martin, Valentin ???). Autant dire que la recherche de ses ancêtres ne sera pas facile. Pourtant, à partir des albums d’Hergé (Georges Remi de son vrai nom), le psychanalyste Serge Tisseron a montré comment la quête des racines était une constante de son œuvre et il nous questionne sur l’artiste d’un point de vue psychogénéalogique. Sa théorie, qui peut paraître fumeuse, s’est trouvée vérifiée à postériori par la révélation d’un secret de famille sur l’ascendance d’Hergé. Les 2 albums le Secret de la Licorne et sa suite Le Trésor de Rackham le Rouge sont sans doute les plus riches pour étayer cette thèse.

En préalable, il faut savoir que le père d’Hergé, Alexis Remi et son frère jumeau, Léon, étaient nés en 1882 de père inconnu. Leur mère, une femme de chambre nommée Marie Dewigne, épousera 10 ans plus tard un jeune imprimeur Philippe Remi qui légitimera les enfants et leur donnera son nom. Mais voilà, cela n’empêche pas qu’il y a un lourd secret de famille : qui est le père biologique d’Alexis et Léon, qui est le grand-père d’Hergé ? Pour le psychanalyste Serge Tisseron, cette obsession transparait surtout dans le double album le Secret de la Licorne – Le Trésor de Rackham le Rouge : Tintin, Haddock et Tournesol y symbolisent différents aspects de la personnalité d’Hergé face au mystère des origines familiales. Pour faire court, Tintin cherche, Haddock déprime et boit, Tournesol s’acharne au travail et se replie sur lui-même.

tintin_trésor
Le Trésor de Rackham le Rouge d’Hergé, p58

Serge Tisseron pense que l’indice le plus probant pour ce double album, c’est le mystère qui entoure dans la BD la naissance du chevalier de Hadoque, l’ancêtre du capitaine. Un document laisse entendre qu’il serait le fils de Louis XIV (le roi l’appelle notre cher et aimé François, il lui offre le château de Moulinsart comme on le faisait autrefois aux bâtards royaux illégitimes). Mais il donne aussi d’autres pistes.
Après la mort d’Hergé, on en a su un peu plus sur le secret qui entoure les origines de l’auteur : sa grand-mère Marie Dewigne avait donné naissance aux frères jumeaux dans le château de la comtesse Errembault, sa patronne. Les 2 garçons avaient grandi dans cette demeure jusqu’à l’âge de 10 ans, avant le mariage de leur mère. Ils n’ont jamais connu leur géniteur, mais ont peut-être entendu différentes théories. L’une d’elles dit que le roi Léopold II, réputé pour ses nombreuses frasques amoureuses ou sexuelles, serait en fait le père des jumeaux et donc le grand-père de Hergé. On retrouverait ainsi en filigrane, de façon consciente ou inconsciente, dans l’album d’Hergé de nombreux indices qui confortent cette thèse : l’ascendance royale du chevalier de Hadoque rappelle celle de son père ; le château de Moulinsart symbolise le château d’enfance paternel ; les Dupond(t) représentent Alexis et Léon, le père et l’oncle jumeaux du dessinateur qui tournent en rond sans trouver de réponse ; la Castafiore, absente de cette album, correspond à la riche comtesse…

Pour les fans de BD, de généalogie ou de psychanalyse, je vous invite à lire les livres de Serge Tisseron, (Tintin chez le psychanalyste, Tintin et le secret de famille). J’ai ici résumé sa thèse et vous pouvez être dubitatifs. Pourtant, si vous la lisez, vous verrez qu’elle est assez bluffante. Je vous invite aussi à relire les Aventures de Tintin, avec un regard psycho-généalogique ou pas, ça ne peut pas faire de mal !

Enregistrer

10 commentaires sur “H comme Hergé

Ajouter un commentaire

  1. Ah, vous me faites plaisir Raymond et Sylvie, que c’est intéressant ! Je connais bien sûr cette histoire qui m’avait déjà interpellé il y a de cela quelques années. Lorsque j’étais en fac d’histoire, j’avais été surpris de lire aussi une étude sur Peyo et les Schtroumpfs qui tentait de faire le parallèle entre la société des petits hommes bleus et les régime nazi et stalinien (si, si) : je vous laisse juge de la thèse, qui est ce qu’elle est, http://www.actuabd.com/Antoine-Bueno-Le-village-des.
    Pour revenir à l’étude de Tisseron, on est justement en plein coeur de la psychogénéalogie et des apports inconscients – et logiques – de l’histoire familiale et la quête généalogique de l’artiste sur son oeuvre. Passionnant et je m’attache désormais à toujours bien remettre l’auteur, l’artiste dans son contexte familial. Sur ce sujet, lisez Alice Miller et Notre corps ne ment jamais dont je vous propose ici un extrait sur Rimbaud : http://www.alice-miller.com/extrait/
    Très bonne journée,
    Guillaume

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Guillaume et merci pour les liens. Je connaissais celui sur les Schtroumpfs, mais pas l’étude sur Rimbaud. Elle est très intéressante et très documentée. Je me doutais bien que le jeune Arthur avait eu une enfance compliquée au vu de son œuvre et de sa vie. Le traumatisme qu’il exprime me semble plutôt éducatif tandis que celui d’Hergé est plus souterrain, plus lointain, plus « psycho-généalogique ».

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :