dicos_a_0 - Copie

maison

Découpage de la maison du petit chaperon rouge. Source Gallica

Bien connaître ses ancêtres, c’est aussi découvrir les lieux où ils ont vécu : maisons, fermes, boutiques, demeures, manoirs, voire pour certains châteaux. De la même façon que le patronyme, l’habitation peut se transmettre de génération en génération et certains habitent aujourd’hui une maison de famille qui a vu naître une grand-mère ou mourir dans son lit un arrière-grand-père. Ce n’est pas mon cas. La maison où nous vivons, Sylvie et moi, et qui a vu grandir nos garçons, c’est nous qui l’avons fait bâtir et celle de mes parents, je l’ai vu elle aussi se construire lorsque j’étais enfant.

Pour trouver des maisons de famille transmises sur plusieurs générations, il me faut remonter à celles occupées par mes grands-parents.
Du côté de mon père, il s’agit d’une ferme, où sa famille a travaillé pendant longtemps sans en être propriétaire. J’en trouve mention dans les registres paroissiaux de la fin du XVIIIe siècle. Je sais que la maison, la grange, l’écurie et le toit à bestiaux ont été incendiés en septembre ou octobre 1793 pendant les guerres de Vendée et que la reconstruction date de 1800. Les premiers de mes ancêtres à s’y installer (Jacques Chesseron et Perrine Baudu, ainsi que la mère de cette dernière, Perrine Grellier) ont commencé à travailler sur cette terre vers 1835. Aujourd’hui, une partie de l’habitation est encore dans la famille car elle est occupée par un de mes cousins.
Du côté de ma mère, il s’agit d’une maison de bourg, avec quelques bâtiments agricoles. Elle appartenait déjà au couple de mes arrière-arrière-grands-parents, Eugène Nueil et Mélanie Blanchin, vers 1870 mais peut-être est-elle dans la famille depuis bien plus longtemps. Cette maison, je n’en ai connu que la moitié car, suite à un héritage, elle avait été divisée en 2 avant la naissance de ma mère en 1929. Aujourd’hui, elle a retrouvé son entité pour devenir le siège de la mairie et de la bibliothèque de la commune.

 

Je me rends compte que j’ai beaucoup de recherches à faire dans ce domaine que j’ai un peu négligé. Il va falloir que je me plonge dans les actes de notaires, les successions, le cadastre pour en savoir un peu plus sur ces 2 maisons. Quand ont-elles été bâties précisément ? Qui était propriétaire ? Quelles personnes y ont vécu successivement ? Écrire cet article a excité ma curiosité : j’ai plein de nouvelles pistes de recherches que j’ai hâte de mener.

Publicités