dicos_a_0 - Copie

notes_tironiennes

Extrait d’un psautier en notes tironiennes. Source Gallica

Les généalogistes adorent les abréviations. Il est vrai qu’ils sont à bonne école puisqu’ils doivent parfois décrypter des actes anciens avec les racourcis du passé qui font partie intégrante des charmes de la paléographie. Autrefois, ceux qui avaient pour métier d’écrire (les scribes, les copistes, les notaires…) utilisaient des abréviations par suspension (en enlevant la fin d’un mot et en mettant un tilde par exemple), par contraction (en ne gardant que quelques lettres d’un mot) ou en optant pour des signes particuliers ou notes tironiennes (qui remplacent des groupes de lettres d’un mot comme par, pro, que…) La méthode est proche visuellement de l’écriture en sténo. Aujourd’hui, un site en ligne, Thélème, existe pour nous aider à lire et à comprendre les abrégés anciens les plus fréquents.

De la même façon, le généalogiste aujourd’hui utilise des abréviations spécifiques à son activité. Ainsi, je pourrais écrire pour résumer mes recherches sur un ancêtre fictif :
« J’ai trouvé  dans les NMD (qui ont remplacé les BMS > 1789) les °,x et + de Pierre Martin. Par contre, pas de cm ou de ttt devant , ni de xx après son )(. »

En s’aidant essentiellement du tableau ci-dessous, tout le monde comprend ceci :
« J’ai trouvé dans les registres d’état civil qui ont remplacé les registres paroissiaux après 1789 les actes de naissance, mariage et décès de Pierre Martin, mais je suis toujours en quête du notaire qui a fait son contrat de mariage et son testament et je recherche également son second mariage après son divorce. »

Encore une fois, la généalogie démontre qu’elle peut être en même temps une science tournée vers le passé et résolument moderne. Comme mon exemple le prouve, le langage SMS des plus jeunes n’a rien à  envier au langage des généalogistes ! OMG, c’est une activité de BG (lol) !

Soyons fous, je crois que je vais passer aux émoji :
« J’ai trouvé la 👶, le 💑 et le ✝️ de Pierre Martin dans les 📓➡️1789 (pas les 📚⛪️). Par contre, pas de 📜💑, ni de 📜✝️ devant ✒️, ni de 2°💑 après un  💔😢 »

Publicités