dolorès Est-ce une déformation de l’esprit ? Dois-je consulter ?  Je trouve que mes lectures (romans, polars, BD…) me ramènent de plus en plus souvent à la généalogie. C’est encore le cas avec Dolorès, une BD de Bruno Loth (éditions La Boîte à Bulle). Marie, une vieille dame veuve en maison de retraite est atteinte de problèmes de mémoire. Elle se met à parler espagnol et à se faire appeler Dolorès. Cela interroge sa famille, notamment sa fille Nathalie pour qui sa maman était une orpheline ignorant tout de son passé. Elle se met à enquêter et découvre que sa mère est la fille d’un couple de républicains espagnols, arrivée seule en France vers l’âge de 10 ans. Nathalie part donc en Espagne sur les traces de sa famille maternelle. Elle apprend quelle fut l’enfance de sa mère en pleine guerre d’Espagne. En même temps, elle découvre le drame de la guerre civile espagnole et la situation sociale et politique actuelle du pays. Cet album nous interroge donc sur la mémoire, dans tous les sens du terme et sur la transmission, avec de beaux portraits de femmes. Bruno Loth sort parfois un peu de son sujet quand il évoque la crise  économique actuelle en Espagne. Mais, la partie sur la recherche du passé est vraiment très intéressante et le personnage de Marie (Dolorès), son évolution au fur et à mesure qu’elle replonge dans son enfance est vraiment très touchant. Le tout est servi par un dessin agréable aux couleurs sépia, tout à fait adapté à ce voyage dans le passé et la mémoire.

dolores2

Publicités