Enfin ! C’est la saint Étienne d’Apt !

saints

Gloire à saint Étienne d’Apt ou d’Agde, puisque c’est lui que nous honorons le 6 novembre. aptNé à Agde (Languedoc) en 978, puis évêque d’Apt, il est connu pour sa grande bonté. Il fait 2 fois le pèlerinage à Jérusalem ; lors de l’un de ses voyage, il tombe malade et fait vœu, s’il guérit, de reconstruire sa cathédrale ruinée par les envahisseurs musulmans. À son retour, il honore sa promesse. Il meurt le 6 novembre 1046 à 71 ans et est inhumé dans la cathédrale Sainte-Marie-Nouvelle.

Le  2 mars 1859, Pierre-Étienne Bouhet, fils de Pierre Bouhet et Agathe Faraud naît à Béceleuf, il se fera appeler toute sa vie par son 2e prénom. Étienne Bouhet est mon arrière-grand-père, le père de ma grand-mère maternelle, il est mon sosa 14. Peu après sa naissance, la famille s’installe à Faye-sur-Ardin, village voisin. Étienne n’a qu’un frère, Léon, qui sera aubergiste. Lui choisit d’être cultivateur, comme son père. Il se marie tardivement, à 32 ans, avec Marie-Mélina Boutin. L’année suivante, un fils voit le jour, Aimé-Léon, puis 2 petits garçons qui meurent en bas âge, et enfin ma grand-mère Céline le 28 janvier 1897. Mais le 26 décembre de la même année, Étienne meurt. Il n’a que 38 ans et laisse une épouse enceinte et 2 enfants de 5 ans et 1 an. En juin 1898, une petite Élise naît, mais cette enfant, orpheline de père, meurt elle aussi quelques mois plus tard. Marie-Mélina Boutin se remariera en 1901 mais n’aura pas d’autre enfant. Étienne ne connaîtra pas sa dernière fille et il ne saura jamais que son seul fils mourra à 22 ans à la guerre 14-18. Aimé-Léon sera tué le 29 janvier 1915 à Vienne-le-Château dans la Marne, il avait 22 ans. Je n’ai pas connu la fille d’Étienne, ma grand-mère Céline, car la maladie l’a emportée l’année de ma naissance.
bouhet_etienneÀ chaque fois que je me penche sur cette famille, je suis affligée par ces destins. Sans parler de secret de famille, on peut dire que le silence a accompagné ces vies et ces décès puisqu’aucune information les concernant n’est arrivée jusqu’à moi. Malheureusement pour Étienne il n’a pas eu la chance de survivre à la maladie (ou à l’accident) comme notre saint à la croisade.

5 commentaires sur “Enfin ! C’est la saint Étienne d’Apt !

Ajouter un commentaire

  1. Il y a des familles plus marquées que d’autres par le destin. Quand en plus ça fait les fait tomber dans l’oubli, c’est un beau travail de les en sortir un peu.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :