Jarnicoton ! C’est la saint René d’Angers !

saints

saint_rene_quimper_cathédrale_caint_corentinSaint René d’Anjou, à ne pas confondre avec le bon roi René d’Anjou, est fêté en France le 12 novembre. La légende venue jusqu’à nous raconte qu’il est né au Ve siècle en bord de Loire dans une famille noble. Ses parents se désespèrent de ne pas avoir un enfant quand finalement un bébé s’annonce. À sa naissance, on porte le nouveau né pour le faire baptiser mais quand arrive saint Maurille, l’évêque d’Angers, l’enfant ne respire plus. Se sentant coupable, l’homme d’église se confond en prières. Là, les versions divergent, mais finalement le bébé reprend vie. Ainsi est-il nommé « re-né », né 2 fois. Il est invoqué pour la délivrance des femmes enceintes. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter cette hagiographie .

Qui de mieux que Renée Huot mon ancêtre 3957 à la 12e génération pour illustrer le saint du jour ! Renée est sans doute la fille d’Emery Huot, notaire à Poitiers. Vers 1644, elle épouse Jean Périgord, procureur au siège présidial de Poitiers. Le couple demeure paroisse de Saint-Porchaire, pas très loin du palais de justice ; la famille a pignon sur rue et fait partie des notables de la ville. Entre 1645 et 1664, Renée va mettre au monde 13 enfants, 9 garçons et 4 filles, dont au moins 8 atteignent l’âge adulte. Parmi les garçons, 2 deviennent comme leur père procureurs au siège présidial, 1 est avocat, 1 autre maître en faits d’armes. Les filles épousent des avocats et des chirurgiens. Je descends d’un des jumeaux du couple, François (mon sosa 1978). Les deux ont survécus et ont eu une descendance !

13 enfants en moins de 20 ans ! Renée Huot aurait reçu en d’autres temps la médaille des mères méritantes. En tout cas, elle a certainement dû invoquer saint René d’Anjou pour la délivrance de ses grossesses et ce avec succès. En effet, seule la petite Françoise est baptisée à la maison, sans doute en danger de mort, et tous les autres reçoivent le baptême en l’église Saint-Porchaire ! Saint René d’Anjou n’a pas été prié en vain puisque mon ancêtre a une longue vie malgré ses nombreuses maternités. Elle meurt en 1707, elle a sans doute plus de 75 ans et a eu le temps de connaître beaucoup de ses petits-enfants et même quelques arrière-petits-enfants.

2 commentaires sur “Jarnicoton ! C’est la saint René d’Angers !

Ajouter un commentaire

    1. Il a fallu se creuser la tête pour trouver comment aborder le Challenge en évoquant les saints, nous avons du ruser car les saints ne sont malheureusement pas dans l’ordre alphabétique 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

Chroniques d'antan et d'ailleurs

Voyages sur les traces des ancêtres de mes enfants

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :