Waou ! C’est la fête de la Vierge Marie en son icône

saintsVierge du signe

Aujourd’hui, c’est un miracle que nous commémorons ! Le 27 novembre 1170, la ville de Novgorod en Russie est assiégée. Le 3e jour du siège, l’archevêque ordonne que l’on prenne l’icône de la mère de Jésus et qu’elle soit amenée en procession sur les murs d’enceinte. Les assaillants en profitent pour envoyer des flèches et l’une d’elles vient frapper l’image de Marie. Les ténèbres couvrent alors la ville et les ennemis doivent lever le siège. Voilà un miracle rondement mené ! Depuis, chaque 27 novembre, les orthodoxes commémorent Marie en son icône.

Mon ancêtre Marie Guillotin – sosa 49 à la 6e génération – naît en 1772 à Coulonges-les-Royaux (aujourd’hui Coulonges-sur-l’Autize). Elle est la fille d’un laboureur, Louis Guillotin de de Marie-Renée Dieumegard. Elle part travailler dans la paroisse voisine de Saint-Hilaire-sur-l’Autize (aujourd’hui Saint-Hilaire-des-Loges) où elle devient fille de confiance. À 30 ans, elle épouse dans cette même paroisse Pierre Garnier, originaire de de Saint-Maixent-de-Beugné, un village voisin. Il est lui aussi homme de confiance mais je ne sais pas s’ils étaient employés par la même famille ou s’ils travaillaient dans des exploitations voisines. Le couple s’installe dans la paroisse où ils se sont connus, Pierre va être cultivateur et tisserand. Avec Marie, ils accueillent 6 enfants et ont la chance de voir 5 d’entre eux atteindre l’âge adulte. Leur vie semble simple et sans histoire. Pierre meurt à 67 ans mais Marie poursuit son existence jusqu’à 81 ans. Elle passe ses dernières années chez son fils Louis, mon ancêtre, à la Gataudière d’Ardin.

Qu’y a-t-il de commun entre mon ancêtre et une icône ? Je ne crois pas que Marie Guillotin ait fait le moindre miracle ! Cependant, elle a été fille de confiance et, même si à l’instar de l’icône de Marie, elle n’a pas eu la responsabilité de sauver une ville, gageons qu’elle assumait les charges de sa fonction et que ses employeurs pouvaient compter sur elle.

Un commentaire sur “Waou ! C’est la fête de la Vierge Marie en son icône

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

Chroniques d'antan et d'ailleurs

Voyages sur les traces des ancêtres de mes enfants

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :