Bonjour, ma cousine…

bonjour ma cousineQuelque part dans le Poitou, j’ai une cousine, que dis-je, une multi-cousine. Petit à petit, nous nous sommes trouvés 15 branches communes, peut-être même 16. Avant de vous la présenter (si vous ne la connaissez pas déjà), laissez-moi vous raconter brièvement tous ces couples qui nous relient.

René Charrier (1646 – <1685) x1669 Françoise Ayrault (ca1645 – 1727). Ce meunier et son épouse travaillaient au moulin de la Barrère à Breuil-Chaussée. Ils ont eu 4 enfants. Après le décès de René, Françoise s’est remariée en 1685 avec Charles Giraud.

Michel Violeau (? – > 1674 ) x1621 Jeanne Baudouin (1606 – >1666) Jeanne Baudouin a épousé bien jeune (14 ans) Michel Violeau, métayer à Bois-Guillot de Terves qui lui a donné 11 enfants. Ce qui ne l’a pas empêché (ainsi que son mari) de vivre plutôt longtemps.

Pierre Belorge (? – 1662) x<1639 Marthe Billaud (? – 1654) Je ne sais quasiment rien de ce couple, sans doute des paysans, sinon qu’ils ont vécu à La Chapelle-Saint-Laurent et qu’ils sont les parents de 3 enfants.

Pierre Niort (ca1564 – 1644) x< 1600 Catherine Benoist (? – 1613) Cette famille de métayers me permet une rare incursion au XVIe siècle, à la Lucasière de Noirterre. Je leur connais 6 enfants.

François Biardeau (ca1706 – 1741) x1741 Marie Billin (ca1712 – 1788). Le laboureur François Biardeau père de 3 enfants et veuf de Françoise Bonnault s’est remarié en 1741 avec Marie Billin avec qui il a eu 8 autres enfants. Marie Billin a beaucoup occupé mes débuts de généalogistes. J’ai longuement cherché dans les registres de Pierrefitte pour reconstituer sa famille et, à force d’hypothèses, j’ai fini par lui trouver ses parents et même 2 de ses grands-parents. Tous ces efforts qui n’ont pas été vains en font une de mes ancêtres dont je me sens très proche.

François Prunier (? – >1721) x<1696 Françoise Bremault (ca1663 – 1738). Avoir un Prunier dans son arbre (généalogique) fait toujours plaisir. Le mien était sabotier et, avec son épouse Françoise Bremault, ils ont eu 2 fils.

Jean Chamarre (1655 – 1724) x1691 Françoise Noirault (1667 – 1712). C’est le seul des 15 couples où j’ai tous les actes que cherchent les généalogistes. Tout se déroule à La Chapelle-Saint-Laurent : leurs 2 naissances, leur union en 1691, les naissances de leurs 9 enfants, le décès de Françoise, le remariage de Jean avec Jacquette Moinaton et pour finir, le décès de Jean. Il était sergier et laboureur. On pourrait croire qu’il n’a jamais quitté sa paroisse. Quelques mariages ailleurs et dont il est témoin me montrent qu’il n’en est rien.

Pierre Baudu (ca1614 – 1694) x<1641 Jeanne Chastré (1617 – <1683). Je ne sais rien de ce couple sinon qu’il vivait à Chanteloup et qu’ils ont eu 7 enfants. Ils étaient sans doute laboureurs.

Louis Girault (? – 1688) x<1672 Louise David (? – 1683). Là encore, peu de chose à dire sur ce ménage. Ils sont décédés plutôt âgés à Clessé. Je leur connais 3 enfants devenus adultes.

Charles Germain (ca1635 – 1686) x1663 Cécile Ménard (1644 -1716). Charles Germain était tisserand à La Chapelle-Saint-Laurent et il savait signer.  Avec sa 1re épouse Nicole Bichon, il a eu 2 enfants. Devenu veuf, il a épousé Cécile Ménard qui lui a donné 8 autres enfants. J’ai là encore un réel attachement pour ce couple, à cause d’anecdotes survenues bien avant leur mariage. Il y est question d’intolérance pour lui car Charles est le fils d’un protestant ayant dû abjurer sur son lit de mourant, quelques jours avant son décès. Il y est question de tolérance pour elle : Cécile a été baptisée par le curé de Chanteloup avec pour marraine une servante, Cécile Lamoureux, qui était la maîtresse non dissimulée de l’écuyer François Gentet, seigneur d’Estries et avec pour parrain un fils de ce dernier.

Pierre Fradin (? – >1772) x<1735 Marguerite Gorry (? – <1766). Je ne sais rien de ce couple. Où sont-ils nés, où se sont-ils mariés, où sont-ils décédés, où sont nés leurs 7 enfants ? Je sais juste qu’ils ont vécu au XVIIIe siècle dans le bocage bressuirais.

André Vivier (? – 1715) x<1679 Jeanne Manteau (ca1646 -1722). Là encore, je n’en connais guère plus sur ce couple sur lequel je mène des recherches présentement. Il était maçon et ils ont eu 4 enfants.

Louis Moulin (? – 1646) x<1633 Marie Violleau (1599 – 1654). Louis Moulin était sans doute meunier, ce qui est parfait vu son patronyme. Il habitait au moulin de Monlaigne à Terves avec sa femme Marie Violleau et leur 5 enfants. Grâce au bavard et savant curé de sa paroisse, je sais que Louis est mort d’hydropisie (accumulation de sérosité dans une partie du corps, œdème).

Louis Chauvillon (ca1609 – 1684) x<1640 Jeanne Poignault (? – >1672). Peu de choses à dire sur ce couple, parents de 6 enfants qui a vécu longtemps à Chiché.

Philippe Roy (? – 1710) x<1680 Jeanne Roy (? -1729). Philippe Roy exerçait les métiers de marchand, droguetier, sergier, aubergiste, un vrai couteau suisse ! Avec son épouse Jeanne Roy, ils habitaient La Chapelle-Saint-Laurent et ils ont eu 7 enfants. Ma cousine et moi, nous nous sommes d’ailleurs rencontré inopinément au remariage en 1762 d’un de leurs garçons (si, si !).

René-Coulas (? – 1648) x<1623 Perrine Enon (? – ?). J’ai mis ce couple en dernier parce qu’il y a un doute. Mon ancêtre Nicole Coulas est bien leur fille mais est-ce le cas de Perrine Coulas, aïeule de ma cousine ? L’hypothèse n’est pas sûre !

15 couples, 15 branches, 30 ancêtres donc et je connais pour certains les parents ou les grands-parents. Cela nous fait, à ma cousine et moi, 69 ancêtres en commun d’identifiés. Ils sont nombreux mais aussi lointains car aucun n’a connu le XIXe siècle. La plus proche est Marie Billin, décédée en 1788. Ce sont des hommes et des femmes de la terre pour beaucoup, journaliers, bordiers, métayers, laboureurs vivant dans des fermes isolées, des hameaux, des villages… Quelques meuniers, un maçon, un sabotier, des tisserands, un aubergiste aussi… tous des ruraux vivant dans ce paysage de chemins creux et de haies de Gâtine ou du Bocage des actuelles Deux-Sèvres. Des vies simples, difficiles, laborieuses…

Ces ancêtres, ses ancêtres, ma cousine en parle régulièrement car elle les aime beaucoup. Elle raconte avec beaucoup de délicatesse et d’émotion des vies qui sembleraient banales mais qui ne le sont jamais sous sa plume. Elle nous fait découvrir ses aïeux, les gestes d’un artisan, les joies et les peines d’une mère, les combats d’un soldat… elle leur parle à chacun comme jamais je n’oserai le faire et, miracle, ils lui répondent.

Vous l’avez peut-être compris,
ma cousine s’appelle Nat,
elle écrit sur son blog Parentajhe à moé,parentajheet je suis très fier d’être son cousin.

16 commentaires sur “Bonjour, ma cousine…

Ajouter un commentaire

  1. Je suis d’accord, je serais aussi très fière d’être sa cousine… ou votre cousin ; mais par ailleurs j’ai aussi moi-même une multiple cousine formidable et célèbre (Mélanie de; Murmures d’Ancêtres, pour ne pas la nommer) et c’est une merveilleuse chance !

    Aimé par 3 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie ...

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :