T comme ?

L’image trouvée sur le site des Archives départementales des Deux-Sèvres (et de la Vienne) doit vous faire penser à un mot commençant par la lettre T. Il peut y avoir parfois plusieurs bonnes réponses (et peut-être certaines auxquelles je n’aurais pas pensé). Vous pouvez proposer la vôtre en commentaire qui sera masqué jusqu’à 17 h environ. Celui-ci sera révélé vers 18 h. Je donnerai alors la (ou les) bonne(s) réponse(s) espérée(s) et le petit commentaire explicatif qui va bien avec (et j’attribuerai les points aux gagnants).

T comme…

Solution

T Il fallait trouver Tutelle et Trouvée. L’image est extraite du « registre de tutelle pour les élèves de 12 à 21 ans, nés entre 1841 et 1853 », un parmi les nombreux numérisés sur le site des AD79. Les enfants Trouvés étaient sous Tutelle, ils étaient placés chez des nourrices et des inspections régulières permettaient d’évaluer leur éducation. Toutes les histoires d’enfants trouvés ne semblent pas tristes à pleurer. Monique a retracé en commentaire l’itinéraire de la jeune femme « laborieuse » dont il est question :

« Adèle (ou Adeline) Antoinette SIVALEAU est née le 10 janvier 1841, enfant trouvé déposé le 10 janvier 1841 à l’hospice de Niort « un enfant ayant sur la tête un bonnet blanc, un bonnet d’indienne à grandes fleurs sur le cou un mouchoir de coton à carreaux rouge et blanc, le corps emmailloté dans une brassière d’indienne, une chemise, un drapeau, deux langes colorés lui couvrant la tête et les bras, un mouchoir blanc et sur l’estomac un billet où est écrit Adeline ou Antoinette née le 10 janvier 1841 ». Adeline a été placée chez Marie LAURENT, femme de Jean MAROLLEAU, à Fenioux. Lors de l’inspection de 1860, elle est dite « traitée comme enfant de la famille ». Lors de l’inspection de 1861, il est écrit qu’elle a un bon Trousseau (et hop un point de plus !). Et Adeline va se marier en 1862 : Adeline, femme de chambre, demeurant à Niort, a épousé le 18 février 1862 à Niort Jean CHATAIGNAUX, cultivateur de Souché, né en 1840. Assistaient à leur mariage Jean MAROLLEAU, cantonnier, âgé de 63 ans et Jacques MAROLLEAU cultivateur âgé de 25 ans, tous les deux amis de l’épouse, demeurant à Coulonges-sur-l’Autize. Jean MAROLLEAU est certainement l’époux de Marie LAURENT […]. Jacques MAROLLEAU est peut-être un neveu de Jean MAROLLEAU […]»

Pour compléter les recherches de Monique, le couple formé par Adeline et Jean CHATAGNAUX va passer sa vie à Souché, commune qui n’était pas encore un quartier de Niort. Ils ont eu au moins 3 enfants, Louise Clarisse, Lucien et Céline. Jean décède à 69 ans le 25 janvier 1910 et Adeline est encore vivante en 1911 au mariage d’une de ses filles. Ceux qui ont réussi à identifier Adèle Antoinette SIVALEAU gagnent un point supplémentaire bien mérité.

Ce qui nous donne 4 points maximum :
1 point : Audebert, CB, cpgenea, debbydu79, Marie Claude Lemonnier, Stéphane.
2 points : brazier, Catherine Marquet, evelyneachon, Feuillesdardoise, FrançoiseD, GERMAIN, Marcel Ramond, Marie, Marie Jolly, Mauricette, MOREAU A-Marie, Noémie7653, rue fédor.
3 points : Caillou Ancetre, Renaud BG, Trehiou Danièle.
4 points : Annie, Bérangère Dubin, brevesdantan, cedeca2013, Marino Branne, Migault Jean-Claude, Monique B, Sébastien, SEGRET Alain, SJ.

Je vois que vous êtes aujourd’hui nombreux à avoir tout trouvé. Bravo ! Et à demain pour la lettre U !

37 commentaires sur “T comme ?

Ajouter un commentaire

  1. Bien le bonjour, voici ma réponse :

    Tutelle, registres de tutelles qu’on trouve sur le site dans la catégorie des Enfants Trouvés.
    En l’occurrence, la première vue du REGISTRE DE TUTELLE POUR LES ÉLÈVES DE 12 À 21 ANS, NÉS ENTRE 1841 ET 1853, de l’hospice de Niort, cote 3 X 1.
    Enfant concernée : Adèle Antoinette Sivaleau née le 10 janvier 1841.

    J'aime

  2. Bonjour
    Merci Raymond aujourd’hui de nous emmener dans un registre de tutelle (je découvre). Ici les informations sur les inspections d’Adèle Sivaleau, traitée comme une enfant de la famille Marolleau à Fenioux, qui n’a pas d’économie mais un trousseau et était peut être une enfant trouvée.
    Aujourd’hui les inspections seraient faites par un travailleur social.
    Donc
    Tutelle, trousseau et peut-être trouvée et traitée
    Très bonne journée.

    J'aime

  3. T comme Tutelle de l’enfant Sivaleau Adèle, Antoinette chez Marie Laurent, femme Marolleau, à Fenioux et placée le 01/09/1853 (registre tutelle élèves 12 à 21 ans nés entre 1841 et 1853 – Hospice Niort)

    J'aime

  4. Registre de Tutelle pour les élèves de 12 à 21 ans, nés entre 1841 et 1853. Fiche de Adèle Antoinette SIVALEAU. On peut y ajouter des mots comme enfant Trouvé, Toujours, Traitée, Trousseau.

    J'aime

  5. Bonjour Raymond !
    Donc pour aujourd’hui je vais dire :
    – TROUVES (comme la partie du site dans laquelle se trouve cette image : Registre des enfants trouvés)
    – TUTELLE : il s’agit du Registre de tutelle pour les élèves de 12 à 21 ans de l’Hospice de Niort, nés entre 1841 et 1853 (3 X 1, vue 2). Cette vue correspond au suivi de la petite Adèle Antoinette Sivaleau.
    On voit aussi les mots TRAITEE, TROUSSEAU, TOUJOURS.
    Bonne journée et bon courage pour le comptage des points 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Trouvé dans le texte : Toujours, Traitée, Trousseau

    Le Texte est extrait du registre de Tutelle pour les élèves de 12 à 21 ans nés entre 1841 et 1853 vue 2/632. Il concerne Adèle Antoinette Sivaleau, placée à Fenioux pour brevet d’apprentissage de lingère.

    Répertoire de la sous-série 3 X (Enfants Trouvés ou abandonnés) > Hospice de Niort.

    J'aime

  7. T comme Tutelle, Tuteur, Trousseau, enfant Trouvé

    Dossier de Adèle Antoinette Sivaleau, née le 10 janvier 1841 à  Niort : 
    Registre Registre de Tutelle pour les élèves de 12 à 21 ans, nés entre 1841 et 1853 de  l’hospice de Niort, AD 79 (dans les 1eres pages).

    Adèle ou Adeline est née le 10 janvier 1841, enfant trouvé déposé le 10 janvier 1841 à l’hospice de Niort  « un enfant ayant sur la tête un bonnet blanc, un bonnet d’indienne à grandes fleurs sur le cou un mouchoir de coton à carreaux rouge et blanc, le corps emmailloté dans une brassiere d’indienne, une chemise, un drapeau, deux langes colorés lui couvrant la tête et les bras, un mouchoir blanc et sur l’estomac un billet où est ecrit Adeline ou Antoinette née le 10 janvier 1841 »

    Adeline a été placée chez Marie Laurent, femme de Jean MAROLLEAU, à Fenioux.
    Lors de l’inspection de 1860, elle est dite « traitée comme enfant de la famille ».
    Lors de l’inspection de 1861, il est écrit qu’elle a un bon trousseau.

    Et Adeline va se marier en 1862 :
    Adeline, femme de chambre, demeurant à Niort, a épousé le 18 fevrier 1862 à  Niort Jean CHATAIGNAUX, cultivateur, né en 1840.
    Assistaient à leur mariage Jean MAROLLEAU, cantonnier, âgé de 63 ans et Jacques MAROLLEAU cultivateur  âgé de 25 ans, tous les deux amis de l’épouse,  demeurant à Coulonges sur l’Autize.

    Jean MAROLLEAU est certainement l’époux de Marie LAURENT, né le 15 juillet 1800, comme précisé sur leur acte de mariage le 2 octobre 1839 à Coulonges sur l’Autize et donc âgé de 63 ans en 1862.

    Jacques MAROLLEAU âgé de 25 ans en 1862, est peut-être un neveu de Jean MAROLLEAU, né le 16 fevrier 1839 à  Coulonges sur l’Autize.

    Marie LAURENT est, elle, décédée le 23 octobre 1871 à Coulonges sur l’Autize.

    J'aime

  8. Bonjour,
    on se remet au travail !!

    T comme Tutelle (Registre des tutelles)
    T comme Trouvé (enfants trouvés) rubrique des archives départementales où l’on Trouve les registres de Tutelle.
    T comme « Traitée » en enfant de la maison
    T comme « Trousseau » …mais bon trousseau…
    T comme Tuteur, Tutrice
    T comme Trente-deux n° du brevet d’apprentissage

    Extrait du Registre de Tutelle pour les élèves de 12 à 21 ans, nés entre 1841 et 1853 Hospice de Niort Cote 3X1 page 1 sur 632 :
    concerne Adèle Antoinette Sivaleau née le 10 janvier 1841 à Niort. Selon son acte de naissance n°12, elle se prénomme Adeline Antoinette. Adeline s’est mariée le 18 février 1862 à Niort avec Jean Chatagniaux.

    Bonne journée

    J'aime

  9. Bonjour,
    « T » comme tutelle hospitalière de Niort, registre N° 3, élèves de 12 à 21 ans nés entre 1841 et 1853.
    « T » comme trouvés (enfants trouvés).
    Pour l’affaire d’aujourd’hui, il s’agit de Sivaleau Adèle Antoinette née le 10 janvier 1841, placée chez Marie Laurent femme Marolleau à Fenioux et les résultats d’inspection de 1859 à 1862.
    On peut lire dans le descriptif « T » comme toujours chez sa nourrice, « T » comme traitée en enfant de la maison, « T » comme non trousseau, on peut rajouter aussi « T » comme tutrice.

    J'aime

  10. TROUVÉ comme registre des enfants trouvés et abandonnés
    TUTELLE comme registre des tutelles pour le suivi des dossiers individuels
    TABLE des observations annuelles suite au visite de l’inspection Départementale
    TUTEUR / TUTRICE
    THOUARS ville de ce registre ?
    TRINITÉ comme l’hôpital
    TRANSITOIRE comme peut l’être la situation des enfants
    TEMPORAIREMENT comme peut l’être l’aide apportée
    TRIBUNAL qui peut être sollicité suivant les cas
    TÉMOIN et TÉMOIGNAGE que cela nous laisse

    J'aime

  11. T comme le registre de Tutelle de l’hospice de Niort pour les élèves de 12 à 21 ans, nés entre 1841 et 1853.
    En particulier pour Adeline Antoinette, avec T comme Trouvée le 10 janvier 1841 et nommée Adeline Antoinette Silvaleau le 12 janvier 1841.
    T comme Toujours, Traitée et Trousseau qui, ce dernier, va servir le 18 février 1862 à Niort lors de son mariage avec Jean Chatagniaux.

    J'aime

  12. T comme Tutelle, et Registre de Tutelle.
    T comme Trousseau que la jeune fille considérée a réussi à constituer au fil des années.
    T comme enfant trouvé, s’agissant d’une enfant trouvée à l’hospice de Niort le 12 janvier 1841, date à laquelle son acte de naissance a été enregistré avec le prénom d’Adeline Antoinette (et non Adèle Antoinette), acte n°12 de l’année 1841.
    Il s’agit de la fiche du registre des tutelles de l’Hospice de Niort, concernant Adèle Antoinette Sivaleau, née le 10 janvier 1841, ayant atteint sa majorité le 10 janvier 1862, et placée comme lingère le 01 novembre 1853, à 12 ans, chez Marie Laurent femme Marolleau à Fenioux.

    J'aime

  13. T comme tutelle -Registre de tutelle concernant le service des enfants assistés de l’hospice de Niort
    il s’agit sur cet extrait de Adèle AntoinetteSivaleau, née le 10 janvier 1841
    Traitée comme l’enfant de la maison
    avec un bon Trousseau

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :