J comme JOYEUX Alexis

Finir tristement sa vie au siège de Metz

Alexis JOYEUX est né le 20 août 1844 à Mairé-Levescault, de père inconnu. Sa mère est Madeleine JOYEUX, 20 ans et c’est la mère de cette dernière, sa grand-mère, qui vient faire la déclaration en mairie. En 1864, le jour de la conscription à Sauzé-Vaussais, chef-lieu du canton, le jeune homme est cultivateur, il a les cheveux et sourcils châtain foncé, le front couvert, les yeux gris, le nez moyen, la bouche grosse, le menton rond, le visage ovale et le teint brun. Il mesure 1 mètre 59 et sait lire et écrire. Le tirage au sort le désigne pour le service militaire de 7 ans auquel il n’échappe pas, malgré une claudication de la jambe droite.

Il appartient donc à l’armée active quand débute la guerre de 1870. Il donne sans doute satisfaction puisqu’il obtient le grade de caporal. Il se retrouve dans l’armée du Rhin commandée par Bazaine et prend part au combat de Gravelotte (18 août 1870).

Le siège de Metz
(Alphonse de Neuville)

2 jours après cette défaite, le 20 août, Bazaine a fait retrancher ses troupes dans la ville de Metz. La situation y devient très vite critique : il y a 15 000 blessés et malades dans les hospices, les vivres manquent, on mange les chevaux, puis les rats, la liste des soldats morts dans la ville s’allonge de jour en jour. Le siège dure plus de 2 mois. Le 28 octobre, la ville capitule. Les Prussiens font 150 000 prisonniers. Bazaine sera plus tard accusé de trahison. Cette défaite signe pour la toute jeune IIIe République la fin des espoirs de pouvoir retourner une situation militaire compromise, de réussir là où le Second Empire avait échoué.

Dans la longue liste du registre des décès de la ville, à la date du 16 octobre 1870, on lit qu’Alexis JOYEUX, caporal à la première compagnie du deuxième bataillon du deuxième régiment d’infanterie, est décédé la veille à 8 heures du matin à l’ambulance de la caserne Chambière. Il n’est hélas pas le seul Deux-Sévrien à être décédé durant le siège ou peu après : Le Cercle généalogique a relevé 31 noms dont Jacques Désiré BODIN de Noirterre, Henri BORDEAUX de Boismé, Jean CHABOT de Sainte-Ouenne… De nombreux autres ont été faits prisonniers et internés dans des camps en Allemagne et certains n’en sont jamais revenus. Quant à Alexis JOYEUX, la nouvelle de son décès n’est jamais arrivée dans sa commune d’origine et ses proches n’ont jamais su les circonstances de sa mort. En décembre 1880, quand le maire de Mairé-Levescault rédige pour la préfecture la liste des 13 victimes de sa commune, il indique pour Alexis JOYAUX (sic) que la date et le lieu de décès sont inconnus. 

AD79 R 165

Un commentaire sur “J comme JOYEUX Alexis

Ajouter un commentaire

  1. Pour 1914-1918, c’était le maire qui venait annoncer le décès du soldat à sa famille ; qui apportait cette mauvaise nouvelle en 1870-1871 ? Et quand cette date et les conditions de la mort n’arrivaient pas… j’imagine la détresse de ceux qui attendent.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :