L’homonymie, voilà l’ennemi !

J’aimerais beaucoup en apprendre davantage sur Olivier Blay, un marchand et tisserand ayant vécu aux confins de la Gâtine parthenaisienne et du Bocage bressuirais, au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles. Ce n’est pas un ancêtre direct, mais c’est le demi-frère de mon aïeul Pierre Dieumegard. Tous les 2 ont la même mère, Louise Garon, épouse de René Blay puis d’André Dieumegard. Je bloque sur cette branche et je compte sur Olivier Blay pour progresser. Même si peu de personnes ont fouillé sur cet individu dans les arbres en ligne contrairement à son demi-frère mon aïeul, j’ai bon espoir. Olivier Blay a l’intérêt d’avoir vécu longtemps, de posséder un prénom peu fréquent à l’époque dans la région, d’être témoin sur de nombreux actes et enfin de savoir signer.

arbre blay dieumegard.jpgGrâce à tous ces petits avantages, mon enquête avance plutôt bien. Je ne découvre pas sa naissance mais je trouve son mariage à La Chapelle-Saint-Laurent en 1689 avec Jacquette Boutin. 10 enfants naissent de cette union, les 8 premiers dans la paroisse où ils se sont mariés et les 2 plus jeunes à Largeasse, paroisse où la famille s’installe entre 1706 et 1708. Je découvre le décès d’Olivier Blay à Largeasse le 16 décembre 1730, âgé de 70 ans. Parallèlement, je lui trouve 2 frères, François et Jacques Blay, et donc potentiellement 2 autres demi-frères pour mon ancêtre Pierre Dieumegard avec l’espoir de nouvelles pistes pour remonter encore plus haut sur cette branche de mon arbre.

Patatras ! Mes beaux rêves s’envolent très vite car je découvre qu’Olivier Blay est témoin sur de nouveaux actes après son décès : il voit mourir sa femme à Largeasse en 1734, son demi-frère à Neuvy en 1739. Ne croyant guère à la réincarnation, je finis par me dire qu’il y a peut-être une homonymie. Ce n’est vraiment pas de chance avec un prénom peu fréquent dans une petite paroisse, mais il faut l’envisager.

olivier blaisJe reprends donc tous les actes où il apparait et encore une fois ce sont les signatures qui vont me permettre de résoudre cet imbroglio. En les observant, je me rends compte que, bien que très ressemblantes, elles peuvent se diviser en deux groupes :
– celles avec une écriture appliquée, la lettre L ressemblant à une sorte de majuscule et sans gribouillis final.
– celles avec une écriture plus déliée, une lettre L minuscule classique et terminée par une sorte de petit paraphe.

Il ne me reste plus qu’à créer un 2e Olivier Blay, non relié à mon arbre, pour bien le distinguer du fils de René Blay et Louise Garon et corriger mes erreurs. Grâce à la base de données Généa79, je découvre que cet homonyme est né vers 1660, fils de Pierre Blay et de Françoise Amail, que c’est lui qui a 2 frères, François et Jacques, et qu’il se marie avec Gabrielle Moirou vers 1690. Il a avec son épouse 8 enfants nés pour la plupart à La Chapelle-Thireuil, bien au sud du terroir bressuirais. Il « migre » après 1704 avec sa famille et ses frères à Largeasse où il meurt en 1730, juste pour le plaisir que je me prenne la tête, près de 300 ans plus tard, en le confondant avec le demi-frère de mon ancêtre.

olivier blay routes
Itinéraires des 2 Olivier Blay se croisant à Largeasse

Quant à celui qui m’intéresse, je finis par comprendre qu’il fait le chemin inverse, du nord vers le sud. Il quitte Largeasse pour s’installer à Allonne où il décède en 1746, à l’âge de 86 ans, ce qui le fait naître (si les estimations de part et d’autre sont justes) la même année que son homonyme avec qui il ne semble avoir aucun lien familial.

Si toutes ces recherches n’ont guère fait avancer ma généalogie, elles m’ont au moins permis de me conforter dans mes méthodes de travail. Quand il y a une suspicion d’homonymie, il faut toujours créer un 2e individu. Il est plus facile de fusionner 2 personnes que de les diviser. Elles ont surtout évité que je me fourvoie. En reprenant systématiquement les archives, j’ai éliminé de fausses pistes et ajouté quelques menus détails (des lieux, des cousins éloignés) qui me permettront peut-être un jour d’avancer sur cette branche qui m’intrigue. Je vois sur Geneanet de nombreux arbres qui veulent faire arriver mon ancêtre André Dieumegard, le beau-père d’Olivier Blay, de Vendée. Faute de preuves, je n’y crois guère même si je n’élimine pas cette hypothèse. Pour le moment, les quelques indices que j’ai recueillis m’incitent plutôt à aller creuser à Vernoux-en-Gâtine où je retrouve quelques membres de la famille de Louise Garon, la mère de mon ancêtre Pierre Dieumegard et de son demi-frère Olivier Blay.

2 commentaires sur “L’homonymie, voilà l’ennemi !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie avec GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :