Des pommes, des poires ou des prunes ?

Je travaille actuellement sur les bouts de branche de mon arbre (fruitier) généalogique. Je me retrouve donc à vouloir en savoir davantage sur mon ancêtre Michel MARSAULT, boulanger à Voultegon, né au début du XVIIe siècle et décédé après 1671. Je connais son épouse, mon aïeule Jeanne POIRIER, qui lui a donné 8 enfants. Je connais aussi sa sœur, Mathurine, et son frère, Lucas. C’est à ce dernier que je m’intéresse particulièrement aujourd’hui, ou plutôt à son épouse car elle est à l’origine d’un drame en 5 actes de la recherche généalogique. L’unité de lieu est à peu près respectée mais l’unité de temps beaucoup moins puisque la période recherchée concerne 30 ans. Tout commence en 1640.

1er acte (de baptême). Le 11 décembre 1640, Lucas MARSAULT est le père d’un fils prénommé Mathurin à Saint-Clémentin. Je découvre le nom de la mère, c’est Perrine PRUNIER.

AD79 Saint-Clémentin BMS 1635-167, vue 33/177

2e acte (de baptême). Le 2 mai 1645 voit la naissance du 2e garçon, Antoine, à Voultegon où la famille réside désormais. La mère est nommée Perrine POIRIER.

AD79 Voultegon BMS 1628-1666 vue 18/69

3e acte (de baptême). Le 17 décembre 1647, une petite fille, Perrine, voit le jour dans la maison de Lucas MARSAULT à Voultegon. L’enfant porte le prénom de sa mère mais pour le nom de cette dernière, le mystère s’épaissit : le curé a écrit cette fois Perrine POMMIER.

AD79 Voultegon BMS 1628-1666 vue 25/69

4e acte (de baptême). Pour le 4e enfant, Jeanne, née le 24 juillet 1650 à Voultegon, je m’interroge. Comment le curé va-t-il appeler la mère : Perrine CERISIER, Perrine CHÂTAIGNIER ? Et bien non, je retrouve le nom de Perrine PRUNIER, comme lors de la naissance de l’aîné des enfants. Cela me rassure presque. C’est bien la même femme qui est la mère des 4 enfants de Lucas Marsault. Ce dernier ne collectionnait pas des épouses portant un patronyme d’arbre fruitier.

AD79 Voultegon BMS 1628-1666, vue 30/69

L’histoire pourrait s’arrêter là puisque je ne trouve plus d’autres enfants à cette famille. La mère s’appelle sûrement Perrine PRUNIER. Je peux supposer que, pour la 2e naissance, le curé avait confondu son nom avec celui de Jeanne POIRIER, sa belle-sœur épouse de Michel MARSAULT, et que, pour la 3e, il avait bu trop d’eau de vie (de pomme). Mais la généalogie réserve toujours son lot de surprises.

5e acte (de mariage). Quelques années plus tard, le 23 juin 1670, la 3e née du couple, Perrine MARSAULT, se marie. Domestique chez Mme La BRUNE, hôtesse vendant du vin à Saint-Clémentin, elle a choisi comme conjoint Pierre TURPAULT, également domestique de Mme La BRUNE. Sa mère est malheureusement défunte. Devinez comment elle est appelée cette fois-ci ! Perrine CLOCHARD ! Elle porte le nom de la variété de pomme emblématique de la Gâtine.

Peut-être faut-il que je l’appelle Perrine VERGER, histoire de mettre tous les curés d’accord !

12 commentaires sur “Des pommes, des poires ou des prunes ?

Ajouter un commentaire

  1. Bon je ramène ma fraise ici juste pour dire que j’ai eu la banane en lisant 😂 et que du coup j’ai la patate évidemment ! Sur ce blog de toute façon le lecteur n’est jamais pris pour une poire et on ne vient jamais pour des … prunes, bien sur ! Merci Raymond pour cette fraîcheur et le sourire de fin de journée

    Aimé par 1 personne

  2. Incroyable. Je n’ai jamais rencontré de cas semblables dans mes recherches. Des variations sur l’orthographe, souvent. Mais un nom qui change avec chaque acte… En tout cas, ça augure un passionnant jeu de piste en vue d’obtenir une confirmation, soit par un autre acte, soit en identifiant des frères, des soeurs ou autres parents pour Perrine.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :